PostHeaderIcon Biguanines, PHMB et Baquacil

Les biguanines sont une alternative aux méthodes de traitement traditionnelles souvent utilisée pour les piscines de petite dimension. Développé à l’origine en tant que désinfectant pour la chirurgie, le PHMB (polyhexaméthylène) a été breveté en 1977 et commercialisé pour les traitements des piscines et des spas sous le nom Baquacil.

Baquacil

Traitement au PHMB

Garantissant le même niveau de désinfection que le chlore ou le brome, le PHMB est le seul composant chimique non halogène approuvé pour le traitement des piscines.

Généralement le traitement est composé de 2 produits sous forme liquide dénommés Baquacil et Baquatop. Le premier est le désinfectant contenant du PHMB alors que le second est un peroxyde d’hydrogène (algicide curatif) qui permet l’oxydation périodique des algues.

Il est important de noter que les biguanines sont incompatibles avec le chlore, le brome, le cuivre ou l'ozone mais n’ont pas d’interaction avec les produits chimiques d’équilibrage de l'eau tels que les correcteurs de PH ou d’alcalinité.

Avantage du Baquacil

L’avantage principal de ce type de traitement réside dans l’absence d’odeur, la sensation de douceur de l’eau et la souplesse d’utilisation avec les variations de PH ou les hausses de température.

Inconvénient du PHMB

En plus d’encrasser les filtre, les biguanines sont des produits rémanents dont l’accumulation dans l’eau provoque, a terme, une saturation rendant souvent le traitement inopérant.

Enfin, les concentrations des produits ayant fortement diminuées, il devient de plus en plus difficile de traiter correctement la piscine sans utiliser une quantité impressionnante et très couteuse de baquacil.

Changer de traitement en passant du Baquacil au Chlore

Bien souvent les utilisateurs de baquacil choisissent tôt ou tard de basculer sur un autre système de traitement. Cependant, l’incompatibilité de ce produit avec le chlore ou le brome oblige à respecter les étapes suivantes :

  1. Stoppez le traitement aux biguanines ainsi que le peroxyde d’hydrogène et attendez que les taux reviennent à 0.
  2. Changez, si possible, la charge filtrante (sable, diatomées ou cartouche de filtre) ou faite au moins plusieurs lavages de filtres successifs.
  3. Attaquez votre nouveau traitement par une chloration choc. La piscine peut devenir trouble s’il reste du PHMB.
  4. Appliquez les méthodes classiques du traitement au chlore ou au brome

Enfin, sachez que le meilleur moment pour changer de traitement reste le printemps, lorsque la piscine n’a pas eu de produits durant toute la période hivernale.

Accedez à tous nos conseils sur le traitement d'une piscine