PostHeaderIcon Traiter votre piscine au chlore

Vous découvrirez ici que le traitement de votre piscine au chlore est d’une simplicité enfantine. Nous allons vous informer du strict minimum à effectuer pour avoir toujours une eau belle et saine en 10 minutes par semaine !

Ce rappel ravivera les souvenirs de votre mise en service durant laquelle votre piscinier vous aura fourni ces renseignements de façon plus détaillée.

Traitement hebdomadaire de votre piscine

Réalisez les 3 étapes suivantes 1 à 2 fois par semaine selon la température de l’eau et la fréquentation du bassin.

Faites sortir les baigneurs avant d’ajouter le moindre produit chimique dans l’eau.

Correction du PH : Etape 1

Cette étape est primordiale ! Ne passez pas à la suite du traitement tant que vous n’avez pas récupéré un ph idéal. Continuez tout de même à avoir un taux de chlore respectable (Etape 2) pendant la phase de correction du PH.

Vérifiez le PH de votre eau à l’aide de la trousse d’analyse fournie avec votre piscine. Celui-ci doit-être situé entre 7.0 et 7.2 (couleur jaune clair sur un test colorimétrique au phénol). Utilisez un correcteur PH si besoin-est :

  • Si le PH est supérieur à 7.2, ajoutez du « PH moins » (acide)
  • Si le PH est inférieur à 7.0, ajoutez du « PH plus » (soude)

Au sujet du PH : Le « PH moins » et le « PH plus »  sont vendus en poudre. Ils doivent être déversés directement dans le bassin par itérations successives. Mettez-en 500g à 1Kg*, patientez ensuite 3 heures puis testez à nouveau jusqu’à obtenir un PH idéal.

* : Pour doser le PH nous vous conseillons de suivre les indications fournies sur l’étiquette de votre correcteur PH qui vous donnera les concentrations. Par exemple : 500g pour monter ou descendre le PH de 0.2 dans un bassin de 50m3.

N.B. : Les réactifs de test, phénol et oto ont une durée de vie limitée. Conservez-les à l’abri de la lumière et de la chaleur. Dans tous les cas, ils doivent être renouvelés chaque année.

Astuce 1 : Pour doser le correcteur PH en poudre, vous pouvez utiliser un gobelet plastique de 20cl. Sa contenance en correcteur PH sera de 200g.

Astuce 2 : Au chlore, il vaut mieux avoir un PH trop bas que trop haut ! S’il dépasse 7.2, votre piscine risque de virer au vert. Veillez tout de même à ce qu’il ne descende pas trop bas. Les baigneurs risqueraient d’avoir des irritations.

Vérification du chlore : Etape 2

Profitez de l’analyse effectuée précédemment pour tester le chlore à l’aide du réactif OTO. Celui-ci doit se situer autour des 1.0ppm (couleur jaune pâle sur le test colorimétrique)

Vérifiez vos galets de chlore afin qu’il y ait en permanence au moins 1 galet de 200g de chlore longue durée ou de chlore multi-action dans chaque skimmer. S’ils sont fondus, remplacez-les !


N.B. : Ne mettez jamais les galets de chlore directement dans votre bassin ! Ces derniers risqueraient de provoquer une décoloration de la coque ! Ils doivent être mis dans les skimmers ou dans un distributeur de produits adapté.

Astuce 1 : En cas de forte chaleur ou de grande fréquentation, préférez un dosage à 2 galets par skimmer au lieu d’un. Ajouter si nécessaire une poigné de chlore rapide dans les skimmers.

Astuce 2 : En cas de problème technique sur les skimmers. Vous pouvez placer les galets de chlore dans le panier de préfiltre de la pompe pendant la durée des réparations.

Etat de la capacité filtrante : Etape 3

Vérifiez vos refoulements. Si le mouvement à la surface de l’eau est insuffisant ou si votre manomètre de filtre indique une pression trop élevée, supérieure à 1,5 bar. Faites un lavage de filtre ainsi qu’un rinçage des canalisations.

Astuce : Ne vous fiez pas trop au manomètre qui est un instrument fragile facilement perturbable.

Fervents utilisateurs de chaussettes floculentes, vous pouvez en placer une par skimmer lorsque votre lavage de filtre est terminé afin de clarifier encore plus l’eau de votre bassin.

N.B. : Ne faites pas de lavage de filtre juste après avoir mis votre chaussette floculente. Celle-ci partirait avec les eaux de vidange.

Entretien complémentaire mensuel

En complément de l’entretien hebdomadaire, les trois étapes ci-dessous sont à effectuer une fois par mois :

Ajuster le temps de filtration : Etape 4

Le temps de filtration quotidien en heures de votre piscine doit-être égal à la moitié de la température de l’eau en dégrées celcius. Par exemple, pour une eau à 24°c, votre filtration doit fonctionner théoriquement 12H, de 8H du matin à 20H !

Même si vous ne respectez pas cette valeur au pied de la lettre, faites fonctionner votre filtration en continue pendant les heures chaudes de la journée (surtout le midi).

Votre piscine est munie d’une horloge de programmation sur le coffret électrique, ajustez les horaires de filtration et vérifiez que cette dernière est bien à l’heure.

N.B. : N’en déplaise aux adeptes des heures creuses, il est inutile de faire fonctionner votre piscine la nuit excepté en cas de traitement choc.

Anticalcaire : Etape 5

Pour lutter efficacement contre le dépôt de calcaire, versez chaque mois, 1L d’anticalcaire directement dans le bassin.

Anti-algues : Etape 6 (facultatif)

Vous pouvez ajouter 50cl d’anti-algues préventif liquide par mois afin de prévenir le risque d’apparition d’algues.

N.B. : L’antialgue, vendu sous cette dénomination, n’est pas curatif. Il est préventif ! Inutile donc de l’utiliser lorsque les algues sont déjà présentes ! En outre ne mettez pas trop d’anti-algue afin d’éviter l’apparition désagréable de mousse sur votre piscine.

Accedez à tous nos conseils sur le traitement d'une piscine